Accueil » Photo de portrait : 8 règles essentielles

Photo de portrait : 8 règles essentielles

Dans cet article, je vais vous présenter les règles essentielles à suivre en photographie de portrait. J’entends par-là des règles qui sont impératives à respecter (certaines plus que d’autres) pour obtenir des rendus plus qu’intéressants. Nous avons donc des règles qui sont plutôt d’ordre matériel, d’autres plutôt techniques et d’autres que je dirais “artistiques”, l’œil du photographe.

Nous avons donc les éléments suivants :

  • Comment viser/tenir son appareil
  • Quelles focales sont plutôt adaptées
  • Savoir maîtriser la lumière
  • Maîtriser l’arrière-plan
  • Maîtriser la profondeur de champs
  • Respecter certaines règles de pose
  • Remplir l’intégralité de la photo
  • Instaurer un bon climat avec son modèle

 

Tenir son appareil

Voici un aspect bien trop souvent oublié ! C’est pourtant quelque chose de tout simple mais un grand nombre l’oubli. Hormis le fait de bien le tenir pour ne pas à avoir à faire à un flou de bougé, il faut ici qu’il n’y ait pas de plongée ou de contre-plongée.

Un reflex est différent d’un compact ou d’un téléphone. Il est bien plus lourd et encombrant, pour cela il faut le tenir d’une certaine manière pour ne pas avoir de surprise. En général, les deux bras doivent être collés à votre corps, la main gauche doit servir comme support et la main droite pour déclencher votre photo. Petite astuce pour prendre des photos de manière à avoir votre main droite verticale, utiliser un grip. Cela rajoute du poids à votre matériel mais le jeu en vaut la chandelle. De une, vous doublez l’autonomie de votre appareil et de deux, vous pouvez prendre vos photos en mode portrait, comme si vous la preniez en mode paysage.

Pour en revenir à ce que nous disions précédemment, ce que nous ne voulons pas ici est qu’il y ait un malentendu. Il faut donc toujours prendre une photo à la même hauteur que votre sujet. Donc si vous prenez un enfant en photo, il faudra normalement s’accroupir. Si vous prenez quelqu’un assis, vous pouvez vous mettre sur vos genoux ou bien vous asseoir également.

 

Plongée et contre-plongée

Attention aussi au phénomène de plongée et de contre-plongée, cela déforme la photo et la manière de voir la photo du point de vue du spectateur. Donc si par ex vous prenez un enfant depuis votre hauteur, on parlera ici d’une photo en plongée. Cela sert normalement à montrer une certaine faiblesse, c’est quelque chose de régulièrement utilisé dans les photos de reportage dans les pays sous-développés pour montrer les conditions de vie difficiles.

Au contraire, la contre-plongée est prendre la photo de bas dirigée vers le haut. Cela montre en général quelque chose de prestigieux, il y a intention de valoriser le sujet. Il faut donc faire attention à tout cela, et donc prendre la photo à la même hauteur que la personne.

 

Quelles focales utiliser

Je ne vais pas refaire l’article que j’avais déjà fait sur le choix d’un objectif pour la photo de portrait que vous trouvez ici. Mais idéalement, on utilise des objectifs fixes. Ceci étant pour la qualité qu’ils délivrent ainsi que pour la grande ouverture qu’ils possèdent.

Effectivement, les objectifs fixes ont la particularité d’avoir une très grande ouverture. Cette dernière favorisant donc un profondeur de champs très réduite et donc un bokeh de meilleur qualité.

Pour la photo de portrait, je conseille les objectifs fixes suivants :

  • le 50mm (toutes ouvertures)
  • le 85mm (toutes ouvertures)
  • le 100mm
  • le 135mm

 

 

En dessous, cela sera trop grand-angle et donc cela se traduira pas de la distorsion. Le visage du modèle sera très déformé. Et au-dessus de 135mm, ce serait possible également, mais cela devient plus difficile pour garder le contact avec le modèle. De plus, les longues focales ont tendance à aplatir l’image.

En tant que zoom, le choix est plus vite fait :

  • le 24-70mm
  • le 70-200mm

Les deux sont tout à fait adaptés à la photo de portrait en fonction de ce que vous voulez faire. Cependant, le 70-200mm de par sa longueur focale plus élevée, vous donnera des bokehs bien plus prononcé que le 24-70mm.

Savoir maîtriser la lumière

Quoi de plus frustrant qu’un portrait avec une mauvaise lumière ? Soit sous-exposée soit sur-exposée. La maîtrise de la lumière en photographie est une des règles fondamentales mais quelque chose de difficile au final à maîtriser. Le trio d’exposition (ISO, ouverture, vitesse d’obturation) est bien à comprendre déjà pour maîtriser tout ceci. Ensuite, il y a en gros la lumière dure et la lumière douce.

La lumière dure est une lumière qui vient directement sur la scène, comme la lumière du soleil (un ciel d’été sans nuage). Ici, la lumière sera très vive, et causera par la même occasion des ombres très marquées, dures. Ce type de portrait n’est pas très valorisant mais est apprécié pour faire transmettre un message. Cela donne une intonation relativement grave à la photo. Ce type de photo convient bien au noir et blanc, on a ici quelque chose de très contrasté.

La lumière douce au contraire, est une lumière venant indirectement sur la scène et plus valorisante pour le sujet. Elle est obtenue via un ciel nuageux, un flash diffus, en prenant des photos dans des sous-bois. Il a un caractère doux qui est donné ici à la photo.

 

Maîtriser l’arrière-plan

Il est également très important de bien maîtriser son arrière-plan. Ce dernier compte pour une grande partie de la photo. Il est convient toujours en photo de portrait de bien détacher le sujet de l’arrière-plan. Mais en dehors de cela, il faut qu’il y ait une certaine harmonie pour que la photo ressorte bien.

Quelque chose qui fonctionne bien est en général de trouver des couleurs qui vont ensemble. Par ex, un modèle blond que vous prenez dans un champs de blé.

Autre possibilité, en essayant de créer des contraste. Cette fois-ci, prendre un modèle très brun en la prenant dans ce même champs de blé. Cela créera un contraste fort entre le noir et le jaune.

On peut également avoir quelque chose de simple et neutre en étant dans un lieu sans couleur prédominantes. Par ex, photographier par temps nuageux en pleine ville. On aura donc majoritairement du gris derrière-plan qui ne sera pas distrayant pour l’œil du spectateur mais n’apportera pas non plus quelque chose d’incroyable à la photo.

règles

 

Maîtriser la profondeur de champs

La profondeur de champs est également quelque chose de très important en photographie de portrait et est donc une des règles à bien maîtriser. Plus la profondeur de champs est réduite, et plus le bokeh est prononcé. Les faibles profondeurs de champs sont atteintes grâce à des objectifs ayant de grandes ouvertures principalement. D’autres éléments viennent bien évidemment en compte dans la réalisation d’une faible profondeur de champs.

Bref, ce que je veux vous transmettre dans ce présent article, c’est que l’on va essayer en photo de portrait, d’avoir la profondeur de champs la plus faible possible. Ceci étant pour mettre le plus en valeur notre modèle. Bien entendu, vous pouvez tout à fait faire en sorte d’avoir une grande profondeur de champs si vous le voulez. Mais de manière générale, la tendance est plutôt à la profondeur de champs réduite et le résultat “impressionne” toujours plus. Autant en profiter d’avoir des capteurs et objectifs qui permettent de faire cela !

Règles concernant les poses

Je ne vais pas faire ici un article sur les poses et les règles qui en découlent en photo de portrait. Ce qu’il faut essayer de retenir, c’est qu’en général (surtout pour les modèles féminins), on essaie de privilégier les triangles. C’est en général quelque chose d’assez basique, facile à reproduire mais qui fonctionne très bien et donne l’impression d’une photo réussie.

On peut se servir de toutes les parties du corps pour cela : les bras, les jambes, la tête … Un tas de pose sont possibles sans que cela paraisse choquant ou vulgaire.

 

Instaurer un bon climat avec le modèle

C’est une des règles essentielles à appliquer en photo de portrait. Tout ce qui a été vu avant ne sert à rien si le modèle est tendu et ne donne pas le meilleur de lui-même. Il faut donc qu’un bon climat règne de manière générale. N’hésitez pas à valoriser le modèle, à lui montrer les photos régulièrement pour qu’il ait une idée du rendu, à détendre l’atmosphère, etc.

Il faut donc tout faire pour rassurer le modèle et le mettre à l’aise, c’est également cela la clé d’une photo réussie et ayant de l’intérêt.

 

Remplir l’intégralité de la photo

Cette règle est souvent répétée et répétée, il faut remplir l’ensemble de la photo et ne pas laisser d’espace vide dans la photo. A part si cela est volontaire, comme l’est par ex une photo sous le thème de “l’espace négatif”. Ici, on accorde une grande importance à tout l’espace vide qu’il y a en dehors de notre sujet.

Mais dans la majorité des cas, on met en valeur notre sujet et donc on shoot afin qu’il soit dans l’intégralité du viseur. Il y tout de même certaines règles à respecter mais dont je ne vais pas parler ici. Cependant, à donc faire attention à certaines erreurs :

  • Laisser trop d’espace au-dessus de la tête
  • Couper les yeux/une oreille
  • Retirer les pieds
  • Couper les mains

En gros, la plupart des extrémités (pas toutes) car cela ne fait pas naturel, et on sent qu’il manque quelque chose a la photo, qu’elle comporte une erreur. Par ex, pour le bas, il ne faut surtout pas couper au niveau des pieds. Soit vous prenez l’ensemble avec les pieds, soit vous coupez au niveau du milieu du tibia, soit au niveau du genou.

 

 

Voila, j’espère que cet article vous aura aidé à mieux appréhender vos photos de portrait. Il s’agit ici de règles relativement basiques mais qui ont totalement leur importance dans la bonne réalisation de vos photos de portrait. Voila, et nous nous retrouvons dans un prochain article, à bientôt 🙂 🙂